La fiction avant l’émotion.